Elle était d'une beauté fascinante, mais ce qu'il lui est arrivé l'a rendue comme un monstre !

Ils n’avaient que quinze ans lorsqu’ils se sont rencontrés, une histoire d’amour qui semble être une évidence. Vient le mariage, Connie et Tom Culp ont deux enfants. Parfois, ils se disputent et se réconcilient comme tous les couples. Mais Connie est très belle et séduisante, souvent Tom est jaloux.

« Il était jaloux car tout le monde semblait m’aimer. Le problème n’était même pas spécialement avec les hommes. La clientèle m’appréciait et les filles qui travaillaient avec nous, aussi, » raconte Connie. Des difficultés s’ajoutent alors que leur situation financière devient tendue : « Nous étions tous les deux propriétaires du bar à parts égales. Mais on gagnait peu d’argent et cela aggravait les tensions dans notre couple. »

Avec un caractère passionné comme le sien, Tom se met de temps en temps en colère, or, il perd le contrôle une fois et frappe Connie, qui lui pardonne. Mais cette situation arrive de nouveau. Tom n’est pourtant pas comme ça, tout s’arrangera quand les choses iront mieux. 

La colère de Tom grandit, de jour en jour et Connie se sent menacée. « Il ne m’avait, jusqu’alors, frappé que deux fois. Mais quand il explosait, il cassait tout dans la maison. Un jour, il s’est acharné sur un trophée que j’avais remporté lors d’un tournoi de karaté. » 

Ses mots deviennent de plus en plus durs, et il menace de la tuer pendant l’une de ces colères. « En fait, le pire, c’étaient les mots, ce harcèlement quotidien. C’étaient peut-être des signes annonciateurs mais jamais je n’aurais pu imaginer ce qui allait se produire. Ce soir-là où quelque chose a lâché dans sa tête… » 



 
 

Après qu’il ait vu Connie discuter avec un autre homme, Tom sort une arme et pendant une dispute lors de cette nuit de 2004, il lui tire au beau milieu du visage. 

« Je me souviens du moment où il a braqué son arme sur moi. Je me souviens de ce qu’il m’a dit. Je me souviens de l’instant où le coup est parti. Les psychiatres refusent de me croire mais c’est la vérité : je n’ai rien oublié.» 

Son mari en prison, Connie vit avec un visage détruit : son nez, ses joues et sa lèvre supérieure ne sont plus.

Voici son histoire en vidéo: 



 
Faites pas les timides donnez votre avis !
Partager sur Facebook