Même les médecins avaient perdu espoir. Mais ils ignoraient la vérité à propos de la mère.

Il y a 30 ans, Zou Hongyan donnait naissance à son fils Ding Ding. 

À l'époque, la Chine pratique la politique de l'enfant unique. Ils conseillaient aux familles de n'avoir qu'un seul enfant et de préférence un garçon. 

Malheureusement, le cordon ombilical s'enroule autour du cou du bébé et Ding Ding nait dans un état de santé critique. Il souffre de paralysie cérébrale et les médecins n'ont que peu d'espoir quant à ses chances de survie. Ils conseillent à ses parents de le débrancher et de le laisser mourir.

Le père de Ding Ding se range du côté des médecins et pense qu'il faut également débrancher le bébé. Mais sa maman refuse catégoriquement.

Son père les abandonne tandis que Zou continue à se battre pour que Ding Ding parvienne à mener une vie normale.

Elle le fait travailler physiquement et intellectuellement pour qu'il comble ses lacunes. "Je ne voulais pas qu'il ait honte de ses problèmes physiques. Je l'ai fait beaucoup travailler pour qu'il progresse et qu'il surmonte ses difficultés".

Zou a trois emplois en même temps pour subvenir aux besoins de son fils et payer ses soins. Cette mère dévouée croit en les chances de son fils. 

Après plusieurs, les sacrifices et les efforts de sa maman ont payé. Ding rentre à l'Université de Pékin où il étudie l'ingénierie. Il obtient son diplôme avec une excellente note. Il est ensuite accepté à Harvard où il étudie toujours actuellement.

Cette histoire prouve que sa maman a eu raison de croire en lui. Avec de l'amour et de la persévérance, on peut parvenir à tout!




 
Faites pas les timides donnez votre avis !
Partager sur Facebook