Elles ressemblent à s’y méprendre à des coccinelles ordinaires, mais la vérité est beaucoup plus dangereuse.

La coccinelle est surnommée « bête à bon dieu » car elle serait un messager divin qui apporterait le bonheur. Alors lorsqu’on en voit une dans la maison, l’on espère juste qu’elle s’envole pour faire un vœu.

Cependant avant de vous réjouir, il est important de vérifier que vous avez bien en face de vous une coccinelle ordinaire, car il existe un insecte appelé Harmonia Axyridis, ou bien coccinelle asiatique, qui quant à elle est très dangereuse, et qui ressemble à s’y méprendre aux coccinelles ordinaires. Cette espèce dangereuse est apparue en Europe au début des années 90, et s’est rapidement propagée en laissant de nombreux dommages sur son passage.

La coccinelle asiatique est difficile à reconnaître, car elle apparaît sous plusieurs couleurs. Elle s’attaque très souvent aux Hommes et aux animaux (les chiens en particulier), en s’accrochant à la peau pour se nourrir du sang. De plus, elle est capable d’abîmer votre mobilier lorsqu’elles sont plusieurs, et émettent une forte odeur désagréable lorsque vous les écrasez.

Elles sont répandues durant les mois d’automne et plus particulièrement à la campagne. Elles ont un comportement agressif qui les rend difficiles à éradiquer.

Pour différencier une coccinelle asiatique d’une coccinelle ordinaire, il faut la regarder attentivement. En plus d’être plus grandes que les coccinelles ordinaires, les coccinelles asiatiques ont souvent un W ou M dessiné sur le cou, et environ une vingtaine de pois, et un corps rouge ou orange, ou à l’inverse un corps noir avec 2 à 4 pois oranges ou rouges.



 
 
Faites pas les timides donnez votre avis !
Partager sur Facebook