Dans cet hôpital, les animaux sont autorisés pour permettre aux patients d'aller mieux

Tous ceux qui ont un animal de compagnie savent qu’on peut l’aimer autant qu’un de nos proches.

Faire des câlins à sa boule de poils, qu’ils soient chien, chat, furet, lapin ou même rongeur, c’est toujours réconfortant. Surtout lorsqu’on l’a pris sous son aile depuis qu’il est bébé… Un lien se crée.

Avec le développement de la zoothérapie ces dernières années, on constate que la relation homme/animal peut être très riche pour nous autres humains. 

 

Outre-Atlantique, au Canada, un hôpital l’a très bien compris. Il ne faut pas aller bien loin pour faire le lien : être atteint d’une maladie grave constitue forcément l’une des épreuves les plus éprouvantes et stressantes que peut traverser un être humain.

L’hôpital Juravinski (dans la ville d’Hamilton) a donc décidé d’ouvrir un nouveau programme appelé « Zachary's Paws for Healing » (traduction : « Sur les pas de Zachary pour guérir »), qui permet aux patients de recevoir la visite de leurs animaux de compagnie, afin d’apaiser leur stress et de revigorer leur moral.

L’initiateur de ce projet (qui porte son nom) est Zachary Noble, décédé depuis d’un cancer dans ce même établissement de soin. Avec l’aide de sa tante Donna Jenkins, il avait pu recevoir la visite de ses chiens. Ce qui n’avait pas manqué de prouver à sa proche parente (Donna Jenkins) qu’elles étaient à chaque fois bénéfiques. Elle a perpétué sa mémoire et son héritage au travers de cette belle association… 

En collaboration avec les autorités en place dans l’hôpital, Donna Jenkins a pu mettre en place cette idée. « Zachary's Paws for Healing » est ainsi devenu la première association à aider les malades d’un hôpital à recevoir la visite et la tendresse d’un de leurs animaux chéris.
 

Jusqu’à maintenant, des thérapies avaient été testées mêlant des chiens et des chats (« lambda ») à de nombreux patients dans plusieurs hôpitaux, avec des résultats absolument positifs. La nouveauté, le petit plus, c’est la possibilité de faire venir un animal connu avec lequel la personne aura un lien privilégié.

25 visites ont eu lieu. Avant chaque visite, les animaux sont soigneusement nettoyés afin de ne pas introduire de bactéries et autres parasites nuisibles. Ils sont amenés dans des bacs roulants couverts d’un drap, pour une visite hebdomadaire durant à chaque fois une heure.

Donna Jenkins est très heureuse de la réussite du programme et espère que l’idée pourra s’étendre à d’autres hôpitaux.

En plus des visites à l’hôpital, le programme (100% bénévole) prévoit de pouvoir placer les animaux, laissés sans personne pour s’occuper d’eux dans certains cas, dans des familles d’accueil mises au courant au préalable de cette superbe initiative ! 

 







 
Un reportage (en anglais) sur l'association Zachary's Paws for Healing (pour en savoir plus,cliquez ici) : 
 
Faites pas les timides donnez votre avis !
Partager sur Facebook